Dissertation Guerre Froide Plan

Trois études permettent de saisir l’enchevêtrement des considérations idéologiques et géopolitiques : Berlin (1948-1989), symbole et théâtre de la « Guerre froide », la « crise des missiles de Cuba » (1962) et la guerre du Vietnam (1962-1975).Ces trois études constituent chacune un moment du développement.

Tags: A Raisin In The Sun Dreams Deferred EssayTop Colleges With No Supplement EssayIslamic Banking In Pakistan Research PapersChicago Style Citation Master ThesisEvent Planning Business IdeasFrance HomeworkStephen Ames EssaysVideo Business Plan

Au vue de la puissance des deux « supergrands » (URSS et États-Unis) un conflit direct est impossible : tous deux sont rapidement détenteurs de l’arme atomique.

C’est la raison pour laquelle cette guerre est dite « froide » ».

Ce pont aérien de près d’un an est un défi économique, logistique et idéologique.

Le monde attend en effet de mesurer la détermination des deux supergrands.

Vous montrerez dans quelles mesures on peut affirmer que la Guerre Froide est à la fois un conflit idéologique et un conflit de puissances.

A l’issue de la Seconde Guerre mondiale (2 septembre 1945) le conflit larvé entre l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) et les États-Unis devient public (Plan Marshall, doctrines TRUMAN et JDANOV, 1947) bien qu’il ait commencé bien avant (Brettons Wood, 1944, non respect des engagements de Yalta, 1945, : la démocratie et le capitalisme incarnés par les États-Unis et leurs alliés d’un côté et le socialisme et la dictature du prolétariat, tous deux promesse d’un monde sans classe sociale, incarnés par l’URSS et ses alliés.Symbole du IIIe Reich vaincu (7-8 et ) la ville est située dans la zone d’occupation soviétique mais administrée conjointement par les Américains, les Britanniques, les Français (ces 3 zones formant le Berlin-Ouest) et les Soviétiques (Berlin-Est).En 1948 Staline décide de fermer les voies terrestres d’accès à Berlin-Ouest afin de faire pression sur les Américains qui viennent de créer une monnaie () dans leur zone d’occupation et veulent y reconstruire un État, hypothèse inenvisageable pour les Soviétiques.La crise dite « du blocus de Berlin » avait posé une sorte de canevas de la crise entre les deux « supergrands », crise qui devenait en fait plus un nouveau langage diplomatique qu’une étape dans un affrontement planétaire.La crise des missiles de Cuba (1962) va atteindre une telle intensité critique qu’elle va amener une normalisation des relations américano-soviétiques (la Détente, 1965-1975).( transition )1 : Deux Allemagnes face à face : RFA ( bloc occidental, démocratie libérale, plan Marshall, OTAN, CEE, progrès économique, niveau de vie élevé ) et RDA ( démocratie populaire, Kominform, CAEM, Pacte de Varsovie...).2 : La crise Berlinoise : Origine de la crise, construction du mur de Berlin en 1961 ( construction d'un schéma pour mieux expliquer et faire original ), attitude de l'occident ( mur de la honte ), discours de Kennedy « ich bin ein berliner ».* * * Berlin est un théâtre de la « Guerre froide » car de grandes crises s’y déroulent (Blocus de Berlin 1948-1949, mur de Berlin 1961, Chute des régimes communistes 1989) et c’en est aussi un symbole car la ville, coupée en deux, apparaît comme un microcosme d’un monde bipolarisé et d’une Europe fracturée par le « rideau de fer ».La crise du blocus de Berlin (1948-1949) une des premières grandes crises, semble établir le canevas des crises de la « Guerre froide ».Aux motivations idéologiques de cette guerre indirecte menée par des alliés, s’ajoutent des considérations géopolitiques.A bien des égards nous verrons que la « Guerre froide », conflit idéologique, fut aussi un conflit de puissances.

SHOW COMMENTS

Comments Dissertation Guerre Froide Plan

The Latest from granarts.ru ©